La «protection maternité» pour les femmes médecins jugée discriminatoire

le , mis à jour à 18:37
1
La «protection maternité» pour les femmes médecins jugée discriminatoire
La «protection maternité» pour les femmes médecins jugée discriminatoire

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, n'a pas tardé à soulever un tollé. Marisol Touraine a, en effet, décidé d'une nouvelle aide de plus de 3.000 euros par mois pendant trois mois pour les femmes médecins enceintes, en complément de l'actuelle allocation forfaitaire. Une nouvelle «protection maternité» critiquée, ce lundi, par les représentants des professions de santé non médecins qui en dénoncent le caractère «discriminatoire» et demandent son «élargissement immédiat» aux autres professionnelles de santé libérales.

Environ 15.000 femmes médecins en âge de procréer pourront en bénéficier, si elles ne pratiquent pas de dépassement d'honoraires ou si elles se sont engagées à les limiter via un contrat d'accès aux soins.

«Remise à plat» des rémunérations forfaitaires»

«Les professionnelles de santé non médecins ont droit tout autant que les femmes médecins à pouvoir être dégagées des préoccupations financières pendant leur grossesse», écrivent dans un communiqué des syndicats de kinésithérapeutes (FFMKR, SNMKR), orthophonistes (FNO), sages-femmes (ONSF), podologues (Fnp), infirmiers (Sniil, Fni, Convergence infirmière, Onsil) audioprothésistes (Unsaf), orthoptistes (SNAO), dentistes(UJCD, CNSD). Ils soulignent que l'ensemble des professions de santé est «soumis aux mêmes conditions très insuffisantes» en terme de couverture sociale pour les congés maternité.

Par ailleurs, Marisol Touraine «souhaite une remise à plat» des rémunérations forfaitaires des médecins, qui s'ajoutent aux tarifs des consultations, jugeant le système actuel illisible, dans une interview publiée ce lundi dans le Quotidien du médecin. Alors que l'Assurance maladie doit réaliser plus de 3 milliards d'euros d'économies en 2016, la ministre de la Santé rappelle également qu'elle souhaite «une hausse de la rémunération» des médecins, à neuf jours de l'ouverture des négociations entre les syndicats ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    La Marie-folle porte bien son nom, elle ne sait plus où elle habite.