La protection du loup fléchit

le
0
La ministre de l'Environnement, Nathalie Kosciusko-Morizet, a proposé mercredi de renforcer le dispositif permettant l'abattage de loups par les éleveurs

Changement de ton au ministère de l'Écologie. Nathalie Kosciusko-Morizet a proposé mercredi de renforcer le dispositif permettant l'abattage de loups par les éleveurs. «Il s'agit de permettre à l'ensemble des éleveurs situés dans une zone reconnue à risques de défendre leur troupeau dès les premières attaques sans autre procédure administrative», souligne le ministère. Un arrêté de défense automatique pourrait ainsi être pris dès 2012 sur toutes les zones attaquées l'année précédente. À l'heure actuelle, seul le préfet peut autoriser ces tirs de défense en cas d'attaques avérées.

Cette proposition intervient dans un contexte de «lassitude avancée» des éleveurs, observe Bernard Navet, de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) de l'Isère, qui salue par ailleurs un «progrès  » dans la lutte contre le fléau des troupeaux. Les éleveurs sont effectivement confrontés cette année à une recrudescence des attaqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant