La prospérité du marché de la chasse se confirme

le
0
Ce loisir, qui reprend ce week-end, représente un marché de 2,3 milliards d'euros en France.

Moment très attendu dans les campagnes, la chasse rouvre ce dimanche, d'abord dans une grande moitié sud de la France, puis la semaine prochaine dans le reste du pays avec des adaptations régionales. Au-delà du loisir pratiqué par près de 1,3 million de personnes - à 98 % des hommes -, la chasse représente une activité économique loin d'être négligeable. «Prise dans sa globalité, elle génère 23.000 emplois en France, dont 90 % sont non délocalisables, et 2,3 milliards d'euros de flux financiers», affirme Bernard Baudin, président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC). Outre les frais de structure de la FNC, qui emploie 1.600 personnes dans toute la France, près de 80 % de ce marché provient des chasseurs eux-mêmes. Chacun d'entre eux dépense en moyenne 1.600 euros par an pour vivre sa passion. Mais certains peuvent y consacrer beaucoup plus. «Rien qu'en essence, je dépense plus de 800 euros, assure Pierre, un chasseur parisien. Il faut y ajo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant