La promesse d'une meilleure santé avec des gadgets électroniques

le
0
La promesse d'une meilleure santé avec des gadgets électroniques
La promesse d'une meilleure santé avec des gadgets électroniques

Des bracelets qui mesurent la graisse corporelle aux robots qui accompagnent les enfants dans leur chimiothérapie, le salon d'électronique grand public International CES de Las Vegas grouille d'appareils promettant une vie plus saine."Il n'y a jamais eu ici autant d'accessoires prêt-à-porter électroniques (dits "wearables") pour la santé", indique à l'AFP Stephen Baker, analyste du cabinet NPD. "Il y a des tas de petites entreprises qui essayent de se faire une place sur un marché qui explose."Parmi la multitude de bracelets proposant de mesurer son activité, son sommeil, et même son humeur, Inbody sort un peu du lot en allant jusqu'à quantifier la masse graisseuse de son utilisateur.Il doit être commercialisé en mars pour 180 dollars et suscite déjà "beaucoup d'intérêt", affirme Brian Galman, qui représente la société au salon.Inbody a déjà conçu dans le passé des balances envoyant un très faible courant électrique à travers le corps pour analyser sa composition. D'après Brian Galman, qui représente la société au salon, elles sont utilisées par des équipes de sport professionnel, des centres médicaux, l'armée américaine, des clubs de gym haut-de-gamme, et même sur le campus de Google. - Stress et mal au dos - Des sociétés comme la californienne Neurosky ou la française Melomind mesurent pour leur part l'activité cérébrale avec l'ambition de réduire le stress.L'entreprise suisse Valedo Therapy présente un coach du dos numérique."Il y a un aspect médical et un aspect ludique", indique Robert MacKenzie de Valedo à l'AFP: des capteurs sur la poitrine et le dos de l'utilisateur envoient des signaux à un iPhone ou un iPad, et sont synchronisés avec des jeux vidéo conçus pour faire des exercices thérapeutiques.Le canadien RxRobots présente lui de petits robots humanoïdes baptisés MEDi, conçus pour aider les enfants en milieu médical à surmonter la douleur et la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant