La productivité se redresse aux Etats-Unis

le
0

WASHINGTON, 2 septembre (Reuters) - La productivité non-agricole aux Etats-Unis a progressé à son rythme le plus rapide depuis un an et demi au deuxième trimestre, de 3,3% en rythme annuel, montrent les chiffres publiés mercredi par le département du Travail. Il s'agit de la progression la plus vigoureuse depuis le quatrième trimestre 2013. Elle est aussi plus élevée que la première estimation donnée par le département du Travail, qui avait évoqué le rythme de 1,3% le mois dernier. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une révision à la hausse à 2,8%. La productivité s'était contractée de 1,1% au premier trimestre. La tendance reste toutefois faible. La productivité n'a ainsi progressé que de 0,7% sur un an, au lieu de 0,3% en première estimation. Même si le rebond observé au deuxième trimestre atténue dans l'immédiat les pressions salariales, la faiblesse des gains de productivité signifie que le potentiel de croissance de l'économie américaine pourrait être inférieur à la fourchette de 1,5% à 2% avancée par les économistes. Cela impliquerait une réduction des surcapacités plus rapide que prévu et un renforcement plus précoce des pressions inflationnistes. Le coût unitaire du travail a reculé au rythme de 1,4% au deuxième trimestre, alors que la première estimation le donnait en hausse de 0,5%. Sur un an, le coût unitaire du travail a augmenté de 1,7%. La rémunération horaire a augmenté de 1,8% au deuxième trimestre, ce qui est conforme à l'estimation initiale. Par rapport au deuxième trimestre 2014, l'augmentation s'élève à 2,5%. Tableau de la statistique ID:nLLA2KEBRK Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (Lucia Mutikani; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant