La production sucrière en retard au Brésil

le
0

(Commodesk) La production de sucre des raffineurs brésiliens ne parvient pas à rattraper le retard accumulé en raison des pluies.

Dans la région centre-sud, qui concentre le plus gros du raffinage, et où la récolte va de mai à décembre, les transformateurs sont 12,6% en deçà de l'an dernier à même époque, avec 261 millions de tonnes de cannes broyées à mi-août, soit la moitié du total attendu cette saison. Les producteurs de la région de Sao Paulo sont eux à 17,7% du chiffre de l'an dernier.

L'ensemble des régions productrices ont traité 522 millions de tonnes de cannes, donnant 30,6 millions de tonnes de sucre d'après le groupement des professionnels du sucre et de l'éthanol Unica. 1,43 million de tonnes sont en partance au port de Santos, et 442.000 tonnes à Paranagua, dont 63.500 tonnes pour l'Algérie et 66.250 à destination de l'Inde, d'après l'agence maritime Unimar.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant