La production industrielle en recul de 1% en novembre au Japon

le
0
    TOKYO, 28 décembre (Reuters) - La production industrielle a 
de nouveau reculé en novembre au Japon, illustrant l'impact de 
l'anémie des marchés émergents sur l'économie nipponne. 
    D'après les statistiques publiées lundi par le ministère de 
l'Economie, du Commerce et de l'Industrie, la production 
industrielle a baissé de 1,0% en novembre par rapport à octobre. 
    Ce recul, après deux mois de hausse, est plus marqué que la 
baisse de 0,6% qu'anticipaient les analystes interrogés par 
Reuters. 
    Pour Yoshiki Shinke, chef économiste de l'institut de 
recherche Dai-ichi Life, les chiffres de novembre sont une 
mauvaise nouvelle. "Je pensais que la production industrielle 
avait cessé de chuter, mais elle n'est pas encore assez forte 
pour parler d'un rebond", dit-il. 
    Les industriels interrogés par le ministère s'attendent 
cependant à une reprise dans les mois prochains, de 0,6% en 
décembre et de 6,0% en janvier, signe que les entreprises 
japonaises demeurent optimistes quant aux perspectives 
économiques. 
    "C'est le côte positif de cette statistique", note Yoshiki 
Shinke. 
    La faiblesse des marchés émergents devrait continuer à peser 
sur les exportations japonaises, mais des analystes s'attendent 
à une reprise graduelle de la production industrielle au début 
de l'année prochaine, tablant notamment sur l'arrivée de 
nouveaux modèles de voitures. 
    Au troisième trimestre, l'économie japonaise a échappé de 
justice à la récession. (voir  ID:nL8N13X0OO ) 
    Dans cette conjoncture fragile, le gouvernement de Shinzo 
Abe a adopté à la veille de Noël pour l'année prochaine un 
budget de relance prévoyant un niveau record de dépenses 
publiques, à 96.720 milliards de yens (soit 733 milliards 
d'euros environ). (voir  ID:nL8N14D02H ) 
 
 (Leika Kihara; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant