La production de terres rares suspendue en Chine

le
0

Commodesk - Insatisfait des cours actuels des marchés, le premier producteur chinois de terres rares a décidé de cesser temporairement sa production.

La compagnie d'Etat Baotou Steel Rare Earth Hi-tech Co. explique à ses actionnaires avoir suspendu ses opérations de fonte, fusion et séparation de terres rares, dans l'attente d'un environnement de marché plus sain. La demande en terres rares est faible au 2e semestre, et les prix stagnent, explique l'entreprise.

En pratique, l'oxyde de lanthane, utilisé pour les électrodes et les pierres à briquet, a perdu 65% sur les marchés mondiaux depuis janvier. Mais sa décote est encore supérieure sur le marché intérieur chinois, autour de 9 dollars le kilo.

L'oxyde de praséodyme-néodyme, utilisé en céramique et pour les aimants, a perdu la moitié de sa valeur depuis un an, à 55,5 dollars le kilo (350.000 yuans la tonne) sur le marché chinois. Le cérium, servant aux lampes LED, a cédé 80% de sa valeur.

La Chine est dominante sur ce marché, détenant 30% des réserves mondiales connues (plus de 50 millions de tonnes sur son territoire), et assurant 90% de la production. Un contingentement des quantités vendues depuis 2009 lui a permis d'imposer un certain temps ses prix aux utilisateurs, fabricants de composants high tech.

Toutefois, certains fabricants comme Toshiba au Japon se dégagent de cette emprise en cherchant des produits alternatifs. La compagnie utilise du samarium, disponible en Australie, comme substitut du dysprosium dans ses moteurs, après avoir subi un refus de vente chinois. Les prix ont dégringolé en conséquence ces derniers mois par rapport à leur niveau de 2011.

Les exportations chinoises de terres rares ont également reculé de 21% sur les 8 premiers mois de l'année, pour une valeur de 2,7 milliards de dollars d'après les statistiques douanières chinoises. Les résultats de Baotou Steel Rare Earth ont fondu symétriquement de 90% au 3e trimestre.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant