La production de pétrole US va se modérer-conseiller d'Obama

le
1

TEL AVIV, 7 décembre (Reuters) - La production de pétrole des Etats-Unis va continuer d'augmenter mais la baisse des cours du brut aura pour effet de modérer cette croissance, a déclaré dimanche Jason Furman, le principal conseiller économique du président Barack Obama. "Même à un prix plus bas la production va continuer de progresser, simplement ce sera à un rythme plus faible que si ce n'était pas le cas", a-t-il dit à Reuters en marge d'une conférence en Israël. Sous l'influence de l'Arabie saoudite, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a refusé le 27 novembre de réduire sa production pour soutenir les cours du brut, et beaucoup d'observateurs y ont vu une manoeuvre des Saoudiens pour affaiblir la production américaine de pétrole de schiste. Le baril de Brent a clôturé vendredi sous les 70 dollars pour la première fois depuis 2010, portant sa baisse à 38% depuis le début de l'année. ID:nL6N0TP3O7 "Le prix bas du pétrole équivaut à une vraie baisse d'impôt pour le consommateur et cela soutient la consommation", a noté Jason Furman. "Toutes les modélisations montrent que cela a un effet net positif pour l'économie américaine, d'autant que celle-ci reste importatrice nette de pétrole." Dans son discours à la conférence, Jason Furman s'est félicité de la vigueur de l'économie américaine, avec une croissance de l'emploi à son meilleur niveau depuis 15 ans. Par contraste, a-t-il dit, l'Europe et le Japon ont besoin de davantage de mesures de relance pour raviver leur demande intérieure. Il a en particulier exhorté le gouvernement allemand à investir, l'inflation proche de zéro étant signe selon lui d'une demande moribonde. "L'Allemagne a le plus important excédent des comptes courants du monde (...) Il y a beaucoup de marge pour stimuler la demande intérieure", a dit Jason Furman. Le secrétaire au Trésor Jack Lew avait affirmé le mois dernier que l'Europe risquait de connaître une "décennie perdue" si elle ne relançait pas son économie. (Steven Scheer et Tova Cohen, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le dimanche 7 déc 2014 à 18:21

    Ils ne parlent pas des salaires...et tout le monde est bluffé...!