La production de pétrole russe reste à un plus haut post-URSS

le , mis à jour à 11:40
0

MOSCOU, 2 juin (Reuters) - La production pétrolière russe s'est maintenue en mai à son plus haut niveau depuis la fin de l'Union soviétique, à 10,71 millions de barils par jour (bpj), selon des données publiées mardi par le ministère de l'Energie, à trois jours d'une réunion de l'Opep. En tonnes, la production de pétrole de la Russie a progressé à 45,288 millions le mois dernier contre 43,830 millions en avril, tandis que la production gazière a chuté à 48,28 milliards de mètres cubes (mmc) contre 52,64 mmc le mois précédent. La réunion prévue vendredi à Vienne des ministres des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait déboucher sur un maintien du plafond de la production de l'organisation, qui contrôle plus de 40% de la production mondiale de pétrole brut. ID:nL5N0YN339 Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak avait indiqué la semaine dernière ne pas rechercher d'accord particulier avec l'Opep sur des niveaux précis de production. Il doit rencontrer des représentants de l'Opep avant vendredi. La Russie a augmenté sa production de 200.000 bpj au cours de l'année écoulée, atteignant le plus haut post-soviétique de 10,71 millions de bpj en avril. Vers 08h30 GMT, les contrats sur le Brent de la mer du Nord LCOc1 étaient en hausse de près de 1,3%, à 65,70 dollars le baril, bien au-dessus du plancher de 45,19 dollars touché en janvier mais encore loin des 109 dollars atteints l'an dernier avant la chute des cours. (Katya Golubkova; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant