La production de pétrole du Nigeria réduite d'au moins 500.000 bpj

le
0
    LONDRES/LAGOS, 6 juin (Reuters) - La production de pétrole 
du Nigeria s'est contractée d'au moins 500.000 barils par jour 
(bpj) en raison des attaques contre ses installations 
pétrolières, la plupart revendiquées par une nouvelle 
organisation disant s'appeler les Vengeurs du delta du Niger, 
montrent les calculs de Reuters. 
    Des sites exploités par des compagnies telles que Shell 
 RDSa.L , ENI  ENI.MI  ou Chevron  CVX.N  ont été attaqués par 
cette organisation qui entend réduire à zéro la production du 
premier exportateur de pétrole d'Afrique. 
    Garba Deen Muhammad, porte-parole de la compagnie publique 
nigériane NNPC, a dit que la production du Nigeria n'était pas 
tombée sous le million de barils par jour. 
    "Notre position avant les attaques était à 2,2 millions de 
bpj mais les attaques ont affecté la production à hauteur 
d'environ 600.000 à 700.000 barils, donc notre niveau de 
production actuel tourne autour de 1,6 million de bpj", a-t-il 
déclaré. 
 
 (Libby George, Julia Payne et Alexis AkwaBertrand Boucey pour 
le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant