«La prison doit retrouver sa place, être un lieu où la loi est respectée»

le
0
INTERVIEW - Jimmy Delliste est secrétaire général FO des directeurs de prison et directeur de la maison d'arrêt de Nanterre.

LE FIGARO. - Les personnels pénitentiaires font état d'une violence croissante en prison. Comment analysez-vous le phénomène?

Jimmy DELLISTE. - La population carcérale a muté et nous sommes face à des agressions qui n'existaient pas il y a quelques années. C'était dans ce contexte plus favorable que l'on avait introduit du personnel féminin, en estimant que cela permettrait une atténuation des conflits. Aujourd'hui, les surveillantes sont souvent en première ligne et subissent la violence de gens qui refusent toute forme d'institution et tous ceux qui la représentent. Ce n'est pas un hasard si l'on note par ailleurs une recrudescence des agressions de policiers et de pompiers. La société se radicalise partout, il faut en tenir compte.

Quelle devrait être la réponse?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant