La prison de Bagram transférée aux Afghans

le
0
Le passage sous le contrôle de Kaboul des détenus accusés de terrorisme à Parwan ouvre la voie à un partenariat stratégique avec les États-Unis.


L'accord a été conclu vendredi «au finish». Un obstacle de moins sur la voie du partenariat straté­gique en gestation entre Kaboul et Washington, qui doit définir les termes de la présence américaine en Afghanistan après 2014. Une victoire, aussi, pour Hamid Karzaï.

Elle porte sur le transfert aux autorités afghanes du contrôle de Parwan, la plus importante prison américaine en Afghanistan. Le président afghan en avait fait son cheval de bataille, allant jusqu'à poser un ultimatum aux Américains. Si la date de cette «passation de pouvoir» a été respectée, Washington a obtenu de conserver un droit de regard sur la libération des détenus. Il s'exercera tant que des soldats américains se trouveront en territoire afghan, dit-on à Washington.

Située à proximité de la base de Bagram, à une soixantaine de kilomètres au nord de Kaboul, Parwan héberge plus de 3000 prisonniers. La plupart sont des talibans et des membres d'al-Qaida. Tous sont accusés d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant