La prise de Debaltseve contraire à l'accord de Minsk-Porochenko

le
0

KIEV, 19 février (Reuters) - Le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré à ses homologues français et russe et à la chancelière allemande, jeudi lors de leur conversation téléphonique à quatre, que la prise par les séparatistes de la ville de Debaltseve était contraire à l'accord de cessez-le-feu conclu voici une semaine à Minsk. Porochenko a demandé à Vladimir Poutine, François Hollande et Angela Merkel de "ne pas prétendre que ce qui s'est passé à Debaltseve est conforme aux accords de Minsk". Il a ajouté qu'il avait été décidé lors de la conversation téléphonique à quatre que les observateurs de l'OSCE aient pleinement accès à l'ensemble des sites "où ont lieu aujourd'hui des attaques". Le retrait des armes lourdes, prévu par l'accord de Minsk ne pourra se faire que lorsqu'un cessez-le-feu "général" sera respecté, a-t-il ajouté. Il a demandé par ailleurs la libération de tous les Ukrainiens faits prisonniers, y compris ceux capturés à Debaltseve, ville stratégique tombée mercredi aux mains des séparatistes pro-russes. (Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant