La «prime Sarkozy» ne fait toujours pas recette

le
0
En 2013, les salariés éligibles ont reçu en moyenne 200 euros, selon une étude de Deloitte, contre 270 euros l'année précédente, alors que dispositif mis en place en 2011, est plafonné à 1200 euros.

Baisse de régime pour la «prime Sarkozy» en 2013. Selon une étude du cabinet Deloitte, le montant moyen versé par les entreprises éligibles a atteint l'année dernière 200 euros, au lieu de 270 euros en 2012. Créée en 2011 par Nicolas Sarkozy dans le but de «partager avec les salariés les bénéfices des entreprises», cette «prime dividendes» s'applique aux entreprises commerciales de plus de 50 salariés qui ont distribué deux ans de suite des dividendes en hausse à leurs actionnaires.

Le dispositif, plafonné à 1200 euros et exonéré de cotisations et contributions sociales, a concerné pour plus de la moitié des entreprises de plus de 1000 salariés, explique Deloitte. Signe des tensions financières de bon nombre de sociétés, plus de la moitié d'entre elles ont ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant