La prime d'activité marche-t-elle trop bien ?

le
9
Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales, en décembre 2015.
Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales, en décembre 2015.

2,16 millions : c'est le nombre de bénéficiaires de la prime d'activité en février 2016, soit 1,8 million de foyers concernés. Récemment mis en place, ce dispositif d'aide aux travailleurs modestes, qui remplace le RSA activité et la prime pour l'emploi, devrait largement dépasser les prévisions du gouvernement. En effet, celui-ci tablait sur 2 millions de foyers bénéficiaires avant l'été.

« C'est une bonne nouvelle. Plus de primes d'activité, ce sont plus de travailleurs modestes aidés et accompagnés », a déclaré Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, au quotidien Les Échos

. Selon les chiffres du gouvernement, 4 millions de foyers, soit 5,16 millions de personnes, sont éligibles à cette allocation. Censée « valoriser le travail » et « soutenir le pouvoir d'achat », cette prime d'activité est destinée aux travailleurs aux revenus modestes. Par exemple, pour un célibataire touchant moins de 1 500 euros mensuel. Elle s'élève en moyenne à 164 euros par mois.

Principaux bénéficiaires : les jeunes et les femmes

Le succès de la prime d'activité se retrouve chez les jeunes. Alors que le gouvernement s'attendait à compter moins de 200 000 bénéficiaires chez les 18-24 ans, ils sont actuellement 323 000 à en profiter. Un succès dû à la volonté de François Hollande d'ouvrir les droits des jeunes à ce dispositif d'aide, alors que le RSA activité...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JPANTO il y a 8 mois

    Décidément la maison PS ne recule devant aucun sacrifice avec l'argent du contribuable ....pour essayer péniblement de dépasser les 13-14% de votants décérébrés qui choisiront le roitelet replet au premier et dernier tour de manège pour lui.

  • mxnagg il y a 8 mois

    J'adore les rafales de commentaires aussi argumentes que stupides des cabinets de Publique Relations.

  • bernm il y a 8 mois

    Donc on met plein d'impots sur les salaires, donc le salaire net est bas et ensuite l'Etat reverse une prime sur le salaire. Ca ne serait pas plus simple de juste baisser les charges sur les salaires bas?

  • M2141043 il y a 8 mois

    enfin un domaine où ca cartonne : les pauvres!

  • lorant21 il y a 8 mois

    Il n'y a que cela qui marche en France.. avec le chômage bien sur et l’absentéisme dans la fonction publique. le PS soigne ses électeurs!

  • gache1 il y a 8 mois

    La chasse à la prime tourne à plein. Je me demande encore pourquoi je travaille. Je vais regarder si je n'y aurai pas droit par hasard.

  • M2941863 il y a 8 mois

    Voilà comment les socialistes achètent leur électorat ... en dépensant l'argent qu'il n'y a pas dans les caisses et en endettant la France... 2017 coup de balai à cette clique d'incompétents.

  • frk987 il y a 8 mois

    Le principe indirect par cette prestation ubuesque est de rendre tout le monde pauvre et fonctionnaire. génial pour l'avenir du pays, sacrés socialos, vraiment ils comprennent tout à l'économie.

  • bearnhar il y a 8 mois

    Oh oui c'est une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle que l'état se charge d'augmenter les salaires sur fonds publics, alors qu'il appartient aux employeurs de rémunerer correctement leurs salariés. Nous devrions etre au quasi plein emploi avec des rentrées fiscales bien supérieures, des vraies économies, donc une dépense publique qui baisse vraiment, donc enclencher le cercle vertueux, plutôt que d'arroser d'aides.