La prime aux salariés coûtera 325 millions d'euros à l'Etat sur deux ans

le
0
L'Assemblée nationale a validé mercredila prime pour les salariés des entreprises dont les dividendes ont augmenté. le rapporteur du texte a estimé le cout de la mesure pour l'Etat.

Malgré les critiques de la gauche, les réticences de la droite et l'opposition du patronat, l'Assemblée nationale a adopté mercredi soir le texte qui porte l'instauration d'une prime de partage de la valeur ajoutée destinée aux salariés. Les groupes UMP et Nouveau centre ont voté «pour» alors que la gauche s'est logiquement prononcée «contre». Le texte, voté dans le cadre de l'examen du collectif budgétaire pour 2011, prévoit le versement obligatoire d'une prime pour les salariés d'entreprises de plus de 50 salariés dans lesquelles les dividendes attribués aux actionnaires ont augmenté par rapport à la moyenne des deux années précédentes.

Philippe Marini (UMP), rapporteur général de cette loi de finance rectificative, a établi une estimation chiffrée des différentes mesures. Son rapport affirme que l'instauration de la prime exceptionnelle va coûter plusieurs centaines de millions d'euros à l'Etat. «Si la mesure est présentée comme devant engendrer 3

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant