La prime aux salariés à l'Assemblée nationale

le
0
Le texte est examiné ce mardi. Les députés de la majorité comme de l'opposition sont plus que sceptiques. Le patronat rejette cette mesure qui pourrait finalement rapporter moins que prévu aux salariés

La prime aux salariés - connue également sous la formule de «prime à 1000 euros» - arrive ce mardi sur le bureau de l'Assemblée nationale. Cette prime exceptionnelle dont la vocation est, selon le gouvernement, de permettre aux salariés qui se sont serrés la ceinture pendant la crise de bénéficier de leur effort au même titre que les actionnaires des entreprises est très décriée depuis son lancement mi avril, tant par la majorité que par l'opposition. De retour sur le terrain du pouvoir d'achat, le président de la République, Nicolas Sarkozy a néanmoins tenu bon estimant que la mesure pourrait bénéficier à quatre millions de salariés, soit un peu plus de un sur quatre. Les débats promettent donc d'être houleux.«En réalité, ce dispositif très aléatoire concernera très peu de salariés, et le patronat envisage déjà ouvertement de le contourner», a jugé Jacqueline Fraysse (Gauche démocrate et républicaine) au cours des débats en commission, tandis que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant