La primaire UMP n'est pas «pliée» selon Raffarin

le
2
La primaire UMP n'est pas «pliée» selon Raffarin
La primaire UMP n'est pas «pliée» selon Raffarin

Qu'il s'appelle UMP, les Républicains ou autrement, les échéances présidentielles approchent pour le principal parti de droite. Il doit désigner en 2016 son candidat pour l'élection présidentielle de 2017. Et l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin met en garde les concurrents, ce samedi, dans une interview au «Figaro» : «J'ai le souvenir de beaucoup d'élections théoriquement pliées, perdues par ceux qui pensaient les avoir pliées.»

«Il s'agira de choisir le plus capable de sortir la France du socialisme dans un délai court. Ce qui sera déterminant, c'est la vision de la France dans le monde, le projet, et ses conditions de mise en œuvre», explique-t-il. «Le risque serait que la campagne se joue avant la primaire». «Il faut garder notre calendrier, bâtir notre programme (...) et n'entrer en campagne présidentielle qu'à l'automne 2016», estime-t-il.

La réforme du collège «sera une déflagration pour la gauche»

Dans cet entretien, le sénateur réaffirme sa volonté de voter pour le projet de loi sur la sécurité, proposé par les socialistes, et qui va arriver au Sénat début juin. «Ce texte n'est pas parfait, mais il renforce les moyens de nos services, adapte nos conditions légales d'interventions et crée une voie de recours pertinente pour les citoyens», juge-t-il. «Il serait bizarre que nous soyons les empêcheurs de tourner en rond alors que la sécurité est pour nous un combat permanent», argumente-t-il, rappelant que le texte est «amendable».

En ce qui concerne la réforme du collège, Jean-Pierre Raffarin pense que «ce texte sera une déflagration pour la gauche», car «le corps enseignant, tellement courtisé depuis 2012, ne pourra accepter cette remise en cause de l'accès de tous à l'excellence». «Le pouvoir fait preuve sur l'éducation de la même incompréhension des enjeux que sur l'emploi, ce qui est pour nous une surprise. On croyait les socialistes mieux préparés à la réforme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M467862 le samedi 16 mai 2015 à 13:05

    Raffarin, pas gêné, il vote la loi PS pour la sécurité et dans le même temps, il indique que la réforme des collèges fait partie d'une campagne de dénigrement en vue des prochaines élections.

  • quoa le samedi 16 mai 2015 à 10:34

    quand l'UMP fait de plus en plus au bebete-show!!!!!!!!!!!!!