La primaire ouverte du PS, une campagne inédite 

le
0
En crise de leadership depuis la défaite de Lionel Jospin en 2002 et celle de Ségolène Royal en 2007, le PS compte sur la primaire pour donner une légitimité à un nouveau champion

Pour la première fois, un parti politique, en France, organise une primaire ouverte pour désigner son candidat à la présidentielle. Le 9 octobre prochain, les électeurs qui participeront au vote (tout le monde peut le faire) auront le choix. Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et Manuel Valls ont déposé leurs candidatures. Le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet, voudrait le faire mais le doute subsistait encore mardi soir.

Mais avant d'être officielles, ces candidatures doivent encore être validées par la «haute autorité» chargée du bon déroulement du scrutin. Celle-ci doit vérifier que chacun a rempli les conditions de parrainage nécessaires. Elle devrait annoncer «avant le 20 juillet» la liste définitive des prétendants. Il y a encore deux mois, le nom d'un seul semblait devoir s'imposer pourtant: Dominique Strauss-Kahn!

Le scrutin est à haut risque. En crise de leadership depuis la défaite de Lio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant