La pression fiscale sur les entreprises a affecté l'investissement et l'emploi

le
0

Une étude du cabinet de conseil KPMG montre que la progression des prélèvements fiscaux et sociaux sur les entreprises depuis 10 ans a contribué à la baisse des effectifs.

C'est une étude qui confirme le sentiment exprimé par de nombreux chefs d'entreprise. Elle est particulièrement d'actualité, alors que Jean-Marc Ayrault donne aujourd'hui le coup d'envoi des Assises de la fiscalité. Selon ce rapport, réalisé par le cabinet de conseil KPMG en partenariat avec les organisations patronales ASMEP-ETI et CroissancePlus, la pression fiscale sur les entreprises a progressé de façon «continue depuis 10 ans», ce qui «a contribué à réduire de façon significative l'emploi et la capacité à investir des entreprises». L'étude est basée sur un échantillon de près de 3.100 entreprises françaises, se focalisant sur celles qui ont survécu sur la période 2003-2012.

La recherche a porté sur l'évolution de la répartition de la valeur ajoutée de ces sociétés -dont les effec...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant