La pression était trop forte pour Gilles Simon

le
0
La pression était trop forte pour Gilles Simon
La pression était trop forte pour Gilles Simon

A la fin de la rencontre, Gilles Simon ne pouvait retenir ses larmes. Michael Llodra avait beau réconforter son coéquipier, rien n'y faisait, la déception primait chez le Français qui filait directement aux vestiaires. « Gilles a tout donné », s'est même exprimé le capitaine des Bleus, Arnaud Clément, au micro de France Télévision. Face à Carlos Berlocq, le Niçois n'a rien pu faire pour permettre à la France de se qualifier en demi-finales de la Coupe Davis. Carlos Berlocq a su s'imposer au mental en quatre sets (6-4, 5-7, 6-4, 6-3). L'Argentine a mis les tricolores à terre et file en demi-finales de la Coupe Davis. Pourtant ce début d'après-midi promettait des belles choses pour les Français. La victoire de Jo-Wilfried Tsonga pouvait même montrer le chemin pour Gilles Simon. Dans le chaudron argentin de la Parque Roca, le duel entre Carlos Berlocq et Gilles Simon a tenu toutes ses promesses. En début de rencontre, Gilles Simon pouvait même croire à une balade de santé tant son entame de match était bonne. Le tricolore a réalisé le break d'entrée, mais en milieu de set, Berlocq a commencé à se réveiller. Revenu au score, l'Argentin a remporté le premier set (6-4).

Les détails ont fait la différence

Le scénario du début de rencontre se reproduisait dans le deuxième set remporté finalement par le Français (7-5). Le tricolore semblait mieux physiquement et dominait l'Argentin dans les longs échanges. Poussé par un public survolté, Berlocq est allé puiser dans ses réserves pour résister au Français. Au cours du match, l'Argentin a même pris le dessus physiquement et a profité des erreurs de service de Gilles Simon pour prendre le large. Dans le quatrième set, plus rien n'arrêtait Carlos Berlocq qui est allé remporter ce duel au bout de lui-même. Gilles Simon n'a pas su être décisif dans les moments clés de la rencontre. Forcément déçu, Arnaud Clément a analysé le week-end vécu par l'équipe de France à la fin de la rencontre : « Aujourd'hui c'était mieux mais ce n'était pas suffisant. Les Argentins ont joué leur meilleur niveau sur tous les matchs. On y croyait, mais ça s'est joué sur des détails. » La France ne connaîtra pas les demi-finales de la Coupe Davis cette année. L'Argentine, elle, y file et y rencontrera la République Tchèque.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant