La presse soutient le projet d'une taxe sur les appareils connectés

le
0
INTERVIEW - Les éditeurs estiment que l'évolution des usages dans la consommation des contenus implique un rééquilibrage de la chaîne de valeur.

Nathalie Collin, présidente du Syndicat des éditeurs de la presse magazine (SEPM), Marc Feuillée, président du Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) et directeur général du Groupe Figaro, Jean Viansson-Ponté, président du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR), et Jean-Christophe ­Thiery, président de l'Association de la presse gratuite d'information (APGI), soutiennent la proposition du rapport Lescure d'une taxe sur les matériels connectés.

LE FIGARO. - Le rapport Lescure, remis en mai au gouvernement, propose la mise en place d'une taxe de 1 % sur les appareils connectés pour financer les industries culturelles. Vous soutenez ce projet. Pourquoi?

Nathalie COLLIN. - La logique de flux sur de nombreux supports crée un transfert de valeur. Elle...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant