La presse régionale cherche un nouveau souffle

le
0
Les groupes Ouest-France, Sud-Ouest, Centre-France et Nice-Matin vont réduire leurs coûts.

Les patrons de la presse quotidienne régionale poussent un soupir de soulagement. Jean Viansson-Ponté, président du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR), se félicite de la probable décision de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, de ne pas ouvrir la publicité télé aux secteurs interdits (comme la promotion de la distribution) afin de conserver l'équilibre publicitaire entre les différents médias. «L'État doit rester vigilant et nous soutenir», plaide-t-il. La grande distribution représente un peu moins d'un quart du chiffre d'affaires publicitaire de la PQR. «Nous resterons très attentifs à ce dossier», assure Jean Viansson-Ponté. Car la situation est délicate. «Nous sommes en plein effet ciseaux: nos revenus baissent alors que le coût de la transformation de notre industrie va encore augmenter», souligne Jean Viansson-Ponté qui rappelle que sa fa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant