La présidence de l'UE, un défi pour la Grèce très affaiblie

le
0
INFOGRAPHIE - Athènes espère sortir du plan de sauvetage financier en 2014. Et revenir sur les marchés.

La présidence grecque de l'Union européenne s'ouvre le 1er janvier dans un climat tendu. L'ambassade d'Allemagne à Athènes a été visée par un attentat, alors que l'austérité imposée à la Grèce par ses créanciers européens est de plus en plus impopulaire.

Le premier ministre Antonis Samaras l'a promis lors de ses v½ux du Nouvel An, retransmis à la télévision: «En 2014, nous sortirons du plan d'aide», a-t-il affirmé, lundi, «et il n'y aura pas besoin de nouveaux prêts». Son ministre des Finances est tout aussi volontariste. «Nous préparons notre retour sur les marchés au deuxième semestre 2014», assure Yannis Stournaras.

Mais cette normalisation des conditions de financement de la Grèce est loin d'être acquise. Les taux à dix ans dépassent 8 %. Le Trésor grec ne peut se financer qu'à très court terme sur les marchés. Après six ans de récess...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant