La présidence burundaise réfléchit à un report de l'élection

le , mis à jour à 15:39
0

BUJUMBURA, 7 juillet (Reuters) - Les dirigeants burundais vont réfléchir mardi à l'issue à donner à un appel des pays d'Afrique de l'Est qui ont demandé un report de deux semaines de l'élection présidentielle, pour l'heure prévue le 15 juillet, selon un porte-parole de la présidence. Le pays traverse une violente crise politique -- elle a fait plusieurs dizaines de morts -- depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril qu'il comptait briguer un troisième mandat. Cette décision, que ses opposants jugent contraire à la Constitution, a déclenché des semaines de contestation et abouti à la mort de plusieurs dizaines de manifestants. Le chef de l'Etat s'abrite derrière une décision de justice pour affirmer qu'il peut bien présenter sa candidature. Des pays membres de la Communauté d'Afrique de l'Est, réunis lundi en Tanzanie, ont suggéré un report au 30 juillet de la tenue du scrutin, afin de permettre une médiation du président ougandais, Yoweri Museveni. "Nous nous réunissons aujourd'hui pour réfléchir à la réponse", a déclaré à Reuters Gervais Abayeho, porte-parole de la présidence burundaise. (Edmund Blair; Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant