La présence de Benzema dans un clip de Booba choque les médias espagnols

le
0
La présence de Benzema dans un clip de Booba choque les médias espagnols
La présence de Benzema dans un clip de Booba choque les médias espagnols

Ils n'hésitent jamais à se faire des clins d'oeil. Entre Booba et Karim Benzema, c'est une longue histoire d'amitié. Dernière preuve en date, l'apparition de l'attaquant international dans le clip « Walabok » (une expression wolof qui signifie salut, ndlr), extrait de son album « Nero Nemesis », sorti en décembre dernier. 

Le joueur madrilène fait une apparition, habillé en Unkut, la très populaire marque de vêtements de Booba. Tourné en noir et blanc par le réalisateur attitré de Booba Chris Macari , le film rappelle un autre clip du rappeur « Bakel City Bank » qui date de 2011. Comprenez les mêmes codes y sont exposés : des armes de guerres entreposés dans des cités, de phénoménales quantités de drogues et des liasses de grosses coupures entre des bandes de « copains » s'exhibant « en bas du bloc ». Le tout rythmé par des images de l'AccorHotels Arena où le rappeur a fait une démonstration de forces devant plus de 20 000 personnes en décembre. 

Pour les médias ibériques, l'apparition de « Benze » dans le dernier clip du duc de Boulogne fait - une fois de plus – mauvais genre. Karim Benzema est déjà un habitué de la rubrique faits divers en Espagne et en France. Entre ses différentes mésaventures aux volants de bolides (notamment pour conduite sans permis) ou sa récente mise en examen dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, l'international français ne donne pas une bonne image du football, selon eux.

Du côté Mundo Deportivo, le quotidien sportif barcelonais, on ne se prive jamais de stigmatiser un joueur du club adverse. L'occasion était donc trop belle pour ne pas relever cette nouvelle «polémique». « Benzema ne serait pas un exemple à suivre en raison de ses récentes relations avec des mineures, du chantage envers ses coéquipiers en sélection ou de ses dangereuses amitiés d'enfance», peut-on lire dans le journal qui estime que ses précédents ennuis judiciaires ne lui ont «pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant