La préparation des Bleus en stats

le
0
La préparation des Bleus en stats
La préparation des Bleus en stats

Après une nouvelle victoire contre l'Écosse (3-0), les Bleus vont entamer l'Euro avec confiance. À tort ou à raison ? Les chiffres sur les dernières rencontres de préparation amènent quelques réponses... contradictoires.

Les chiffres censés rassurer


- 9 (victoires) / 10 (derniers matchs) : Excellentes copies de la part de l'élève français avant de retrouver ses véritables rivaux internationaux. Sur les dix derniers contrôles, il en a réussis neuf. Presque parfait, donc. Bon, c'est vrai que le niveau va un poil augmenter pour les partiels de juin. Mais les examens blancs ont été satisfaisants. Info supplémentaire : en 1996 et en 2012, la sélection avait aussi remporté ses quatre confrontations avant l'Euro. Idem en 84, mais sans prendre de but cette fois. Sinon, elle n'avait pas perdu en 2008, 2004, 2000 et 1980. Voilà voilà…

- 13 buts en 4 matchs : Franchement, on ne va pas bouder notre plaisir. Cela faisait si longtemps que l'EDF n'avait pas joué en pensant seulement à mettre un but de plus que son adversaire qu'on s'enflamme un peu. Contre l'Écosse, les Pays-Bas, la Russie et le Cameroun, soit les quatre dernières rencontres, les hommes de DD ont enquillé treize pions. Ce n'était plus arrivé depuis juin 2014 et un 8-0 devant la Jamaïque. L'enchaînement qui avait suivi avait été bon, avec deux victoires à huit goals et quatre matchs sans défaite en Coupe du monde… jusqu'à l'Allemagne. Pour revenir à nos moutons tricolores, c'est aussi la première fois qu'ils inscrivent au moins trois buts dans quatre matches consécutifs depuis 1960, la seconde fois de l'histoire après 1914. Dernière caresse préliminaire : la France a mené et a marqué au moins de deux buts dès la première mi-temps lors de ses quatre derniers duels. Une bonne idée à rééditer lors de l'Euro.

- 7 buts de Giroud sur ses 5 dernières titularisations : Un absent ? Où ça ? En attendant, Olivier Giroud enfile les caramels : sept lors des cinq derniers matchs où il a été aligné d'entrée, contre seulement quatre lors des onze précédents. Ce qui donne 17 buts en 49 sélections pour lui et un ratio de 0,35 but par match. Pas mal par rapport au 0,33 d'un certain Karim Benzema (27 en 81 capes). Contre l'Écosse, l'attaquant d'Arsenal a carrément planté, en 45 minutes, un doublé en treize ballons touchés… soit le joueur qui a le moins manié le cuir. Qu'en dit la Beaujoire ?









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant