La première statue du pape François inaugurée dans un champ de patates

le
0
La première statue du pape François inaugurée dans un champ de patates
La première statue du pape François inaugurée dans un champ de patates

La première statue du pape François a été inaugurée, dimanche 19 mai à Cicciano, près de Naples, dans le sud de l'Italie, dans un champ, avec à ses pieds... des pommes de terre disséminées. Un moyen de rappeler les origines italiennes du souverain pontife, dont la famille paternelle était du Piémont, région du nord-ouest de l'Italie connue pour son importante culture de la patate - la salade piémontaise en est la preuve.

C'est aussi, pour l'acteur italien Barbato De Stefano, qui a imaginé et financé cette ?uvre, un hommage à la simplicité du nouveau chef de l'Eglise catholique, au style moins fastueux et plus proche du commun des mortels que ses prédécesseurs.

Eloge de la pauvreté

L'?uvre, qui semble être la première au monde du genre, a été réalisée par le maître artisan napolitain Giuseppe Imperatore. Elle n'a été exposée qu'une seule journée, mais devrait être remise au pape François en juin. Sise devant une photographie de la basilique Saint-Pierre, elle restitue l'apparition de François à la loggia de la basilique après son élection le 13 mars, «où il n'a eu besoin que de quelques instants pour pénétrer le c?ur des gens», dans «un bain de normalité sans apparats ni préjugés», a commenté Barbato De Stefano.

«La pauvreté de mon village, a raconté Barbato De Stefano, est la richesse même de la communauté dans laquelle je suis né et j'ai grandi. En parcourant le monde, j'ai eu tant d'occasions de comprendre que malheureusement la richesse est la pauvreté de l'homme», rajoute le mécène.

L'?uvre a été apportée sur un char intitulé «La pauvreté est la richesse de l'homme» avec la reproduction d'un des tableaux préférés de Jorge Mario Bergoglio, devenu le pape François, «La crucifixion blanche» de Marc Chagall (1938).

«Je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres», avait déclaré le pape François lors de son premier discours devant la presse en mars dernier....

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant