La première réussie de Gourvennec

le
0
La première réussie de Gourvennec
La première réussie de Gourvennec

Il a pris le soin de féliciter chacun de ses joueurs dès le coup de sifflet final. Un petit mot de réconfort à Jérôme Prior, qu'il a intronisé no 1 à la place du monument local Cédric Carrasso mais qui s'est raté sur les deux buts stéphanois, l'accolade avec ses adjoints, et Jocelyn Gourvennec a pu savourer ce premier succès sur le banc bordelais. Une victoire fondatrice pour la saison des Girondins de Bordeaux et celle de son entraîneur. Il est en effet attendu dans un club où la pression du résultat et le standing sont supérieurs à ce qu'il a connu en six ans à Guingamp.

« Le contrat est rempli. Il était très important de commencer à domicile par une victoire. Je tiens à féliciter mes joueurs, qui ont fait le match que j'attendais d'eux avec beaucoup d'intensité et de cohésion. On marque trois buts malgré des imperfections. Mais c'est difficile de tout maîtriser dans un premier match », confie Jocelyn Gourvennec. Avant la grosse baisse de régime des dix dernières minutes qui aurait pu coûter très cher car Saint-Etienne est revenu à un but, on a eu un aperçu du nouveau Bordeaux. Un 4-4-2 à plat avec beaucoup de courses défensives et offensives, de la solidarité et de l'explosivité à la récupération du ballon. Le deuxième but de Rolan en est le meilleur exemple.

Le style Gourvennec, c'est aussi des jeunes lancés dans la bataille comme Vada ou Laborde (un but, une passe décisive) et un meilleur état d'esprit que celui de la saison dernière. Les Ultras ont d'ailleurs accueilli leur nouveau coach dans leur virage par une banderole le remerciant d'avoir fait « le ménage dans le vestiaire ». Les oreilles de Sané, Poko, Yambéré ou Chantôme, partis cet été, ont sifflé. Jocelyn Gourvennec y a répondu à sa manière : « On a perdu en force athlétique ce qu'on a gagné en technique. »

Avec un mois de demi de travail, sa nouvelle équipe ne ressemble pas encore pleinement à ce qu'il attend, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant