La première pour Nico Rosberg !

le
0

La première victoire de la saison de F1, dimanche à Melbourne lors du Grand Prix d'Australie, est revenue à Nico Rosberg (Mercedes). Le pilote allemand devance son coéquipier, Lewis Hamilton, et son compatriote Sebastian Vettel (Ferrari) à l'issue d'une course de toute beauté. Exploit de Romain Grosjean, sixième.

Nico Rosberg : 1 – Lewis Hamilton : 0. A la surprise générale, le duel intestinal entre les deux pilotes de l’équipe Mercedes a tourné dimanche à l’avantage de Rosberg, auteur d’un véritable exploit sur la piste de Melbourne pour remporter ce Grand Prix d’Australie, première épreuve de cette nouvelle saison de F1. Une saison qui s’annonce d’ores et déjà passionnante au vu de ce premier GP, de toute beauté et qui a réservé son lot de rebondissements. Avec une image forte que tout le monde conservera de cette première course : cet accident terrible entre Jonas Gutierrez et Fernando Alonso, qui n’a heureusement fait aucun blessé. Etant donné la violence du choc entre les deux pilotes, c’est presque un miracle. « Je suis en vie, je suis en vie », savourait Alonso après la course au micro de Canal Plus, avant de revenir sur les circonstances de cette collision. « Je suis conscient que la sécurité a beaucoup progressé et je remercie l’écurie d’avoir construit une voiture si solide. Une erreur de Gutierrez ? C’est difficile de juger. J’ai essayé de le dépasser, je suis dans son aspiration, peut-être que j’ai freiné trop tard, c’est une combinaison de plein de choses, on est tous les deux en vie, et c’est ce qui compte le plus. »

Revenons donc à cette première sensation – sur le plan sportif cette fois – de cette première manche de la saison de F1, dimanche à Melbourne : la victoire de Nico Rosberg, qui poursuit son incroyable série (trois victoires de suite en 2015, et déjà une en 2016). Après un début de week-end très complexe marqué notamment par des problèmes d’embrayage, l’Allemand affichait pourtant une mine fermée au départ. Mais un peu moins de deux heures plus tard, Rosberg pouvait pousser un cri de joie en passant la ligne en vainqueur – la 15eme victoire de sa carrière - devant Lewis Hamilton pour un premier doublé Mercedes, qui décroche là le 46eme succès de son histoire. Parti en pole position, le double champion du monde s’est pourtant loupé au départ (« On craignait un problème d’embrayage, on a vu au départ que ce n’était pas parfait », a expliqué Toto Wolf ensuite sur Canal Plus) et s’est retrouvé sixième après le premier virage. Ce qui a obligé l’Anglais, pouce levé à l’arrivée, à revenir de derrière tandis que les Ferrari, Sebastian Vettel en tête, survolaient le début de course.

Seulement deuxième à l’arrivée après une remontée fantastique, Hamilton avait presque du mal à y croire sur le podium après cette première levée de la saison. « « Ça a été une course géniale, j’ai adoré revenir de l’arrière, mais ça a été très compliqué, il y avait du trafic, c’était impossible de les suivre, mais je suis content de ce résultat au final. Cela aurait pu être beaucoup plus difficile dans cette course, donc je suis déjà heureux d’avoir pu revenir. » Vettel, de son côté, pouvait nourrir de gros regrets après une telle course, et surtout un départ exceptionnel de sa part. Resté en pneumatique super tendre au moment du drapeau rouge consécutif à l’accident effrayant Gutierrez-Alonso, l’ancien champion du monde a tout tenté pour revenir sur les deux Mercedes en fin de course, mais, victime d’une sortie de piste dans les derniers hectomètres, il doit se contenter de la troisième place à l’arrivée. De quoi le faire réfléchir, lui et son écurie. « J’espérais gagner cette course, notre départ a été génial, j’étais dans un bon rythme et il y a eu ce drapeau rouge, il faut peut-être qu’on soit plus agressif au niveau de la stratégie, mais je suis quand même ravi de cette troisième place », analysait l’Allemand, tandis que Rosberg, qui rejoint Jenson Button au nombre de victoires en F1, ne s’arrêtait plus d’hurler son plaisir, jéroboam de champagne en main.

« La voiture a été géniale aujourd’hui, ça a été super excitant. Battre les Ferrari aujourd’hui, c’était génial. » Et que dire de l’exploit de Romain Grosjean et de l’écurie Haas ! Le pilote français termine sixième de ce GP et offre ses premiers points à sa nouvelle équipe dès sa première participation en F1. « C’est une victoire pour nous, c’est incroyable », a crié Grosjean, fou de joie, à son stand en passant la ligne le poing levé. Haas et Grosjean ont su profiter du drapeau rouge pour se propulser dans les premières places après un changement de pneus très osé mais payant à l’arrivée. « C’est un moment historique, pour nous, c’est comme une victoire, poursuivait notre seul représentant cette saison, ensuite au micro de Canal Plus. On a un peu de chance avec le drapeau rouge, mais on avait la bonne stratégie et on a réussi à aller au bout, c’est extraordinaire. C’est un exploit, ça faisait trente ans qu’on n’avait pas d’équipe américaine en Formule 1, il faut qu’on construise là-dessus pour avancer, parce qu’on a un potentiel de folie. On a lancé la voiture sur la piste sans réglage, c’est extraordinaire de faire ça. »

La sensation Rosberg, l’accroc d’Hamilton, l’accident terrible mais sans gravité d’Alonso et Gutierrez et cet exploit retentissant de Grosjean et de son nouveau Team, ce premier GP de la saison a offert tous les ingrédients pour faire de cette course un grand moment de sport. On en redemande. Surtout après ce week-end marqué surtout avant ce GP sensationnel par le couac des qualifications. Le règlement devrait d’ailleurs très vite changer. Probablement dès le prochain Grand Prix. Et ça aussi, c’est une excellente nouvelle.   

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant