La première maison dessinée par Philippe Starck est à vendre

le
0

EN IMAGES - La maison Lemoult, située sur l’Île Saint Germain, est à vendre aux enchères pour une mise à prix à 2,5 millions d’euros. Elle a été construite en 1987.

Les fans du célèbre designer français peuvent se réjouir: la toute première maison dessinée par Philippe Starck va être mise en vente aux enchères. Située sur les berges de la Seine - sur l’Île Saint Germain, à Issy-les-Moulineaux - cette spacieuse maison de 350 mètres carrés a ét é baptisée «Lemoult», en référence à son premier propriétaire, mais Starck a coutûme de l’appeler le «Sphinx à deux faces.» Elle a été construite en 1987.

À l’extérieur, la maison dispose d’un jardin privé d’une surface avoisinant les 150 mètres carrés, et d’un ponton donnant directement sur la Seine. À l’intérieur, la maison (et ses 9 pièces incluant 4 chambres et 5 salles de bain situés sur trois niveaux) s’articule autour de deux escaliers qui comprennent une rampe insolite avec d’étonnantes courbes géométriques.Ce sont ces deux escaliers parallèle, d’un côté et de l’autre du séjour de 75 mètres carrés, qui à la maison son surnom, les deux escaliers étant comparables aux deux pattes d’un sphinx. Philippe Starck a également conçu le mobilier de la maison.

Pourquoi un système d’enchères?

Dans un premier temps, le propriétaire a confié la vente au réseau immobilier de luxe Barnes, qui a pris l’initiative de présenter la demeure aux enchères en ligne sur le site imoxo.com. «La vente se déroulera du 8 juin au 9 juin prochain», précise l’annonce. Pourquoi passer par une vente aux enchères pour vendre ce bien? Déjà, il ne s’agit pas d’une «vraie» vente aux enchères, qui sont réservées aux juges, notaires et fonctionnaires. Il s’agit uniquement de propositions de prix formulées sur la base d’un système d’enchères.

«Il s’agit de collecter des offres, ensuite le vendeur peut les étudier et en faire ce qu’il veut. Alors qu’une vente aux enchères débouche, elle, directement sur une vente», précisaient au Figaro Immobilier Marie Foucher-Créteau et Stanislas Wargny, les fondateurs d’Imoxo, il y a quelques semaines. L’avantage de ce procédé? Il permet de mettre en valeur le bien, et lui donner encore plus de visibilité. Le système a déjà séduit les réseaux immobiliers Foncia et Century21. L’objectif: réussir à vendre un bien plus vite que par le biais d’une simple annonce.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant