La première de Steven Gerrard à Anfield

le
0
La première de Steven Gerrard à Anfield
La première de Steven Gerrard à Anfield

Gerrard à Anfield, c'est un triplé contre Everton pour sa 400e, son premier but en Red contre Leicester, 51 passes décisives, une volée qualificative pour le 2e tour de la CL 2004-2005, un doublé pour une humiliation du Real Madrid 4-0, mais aussi une minute contre Blackburn Rovers. C'était en 1998, et personne ne connaissait ce petit gars de Whiston.

La rencontre est pliée, Gérard Houllier le sait. Grâce aux réalisations de Paul Ince et de Michaël Owen, Liverpool va disposer de Blackburn Rovers et engranger sa sixième victoire en 15 matchs de cette Premier League 98-99. On joue la 90e minute et l'entraîneur français peut encore faire deux remplacements. À 2-0 face à un adversaire qui se satisfait presque du résultat, ça ne vaut même pas la peine de perdre du temps, mais Houllier y voit néanmoins l'occasion d'offrir ses premières minutes à un ado du coin. Il appelle donc le numéro 28 des Reds à enlever son survêtement. À 18 ans, cinq mois et 30 jours, le jeune Steven Gerrard s'apprête à vivre son rêve. Il part ainsi s'échauffer et, de son propre aveu, entend presque le kop se demander qui est cette "petite chatte maigre". De retour près du banc, il rentre son maillot dans son short, il flotte dedans, il est nerveux. "Je me sentais faible, inquiet et anxieux. Je pensais à mon père qui était dans les tribunes et je me disais qu'il devait être heureux de me voir, ne serait-ce qu'une seule fois, jouer pour Liverpool", expliquera-t-il dans le reportage My Story. Le gamin de Whiston jubile en son for intérieur : il est prêt. Derrière lui, le T2 et légendaire Phil Thompson lui envoie une tape amicale derrière la tête, imité dans la seconde qui suit par Gérard Houllier qui lui glisse un dernier conseil. Avec sa coupe parfaitement peignée à la sixties, Steven voit le panneau du quatrième arbitre se lever

"Il était hyper agressif"


Après une saison 1997-98 ponctuée par la troisième place, Liverpool croit en ses chances de titre pour l'exercice suivant. Afin de booster son équipe, le board des Reds croit judicieux d'adjoindre au manager Roy Evans, en place depuis quatre ans, un Français qui a toujours la gueule de bois du titre mondial des Bleus. Gérard Houllier se pointe donc sur les bords de la Mersey en tant que co-manager des Reds. Mais après un début de saison tout à fait correct, L'Pool connaît un sérieux coup de fringale durant l'automne avec un piètre bilan de 6 points sur 27. En novembre, les Scousers encaissent d'ailleurs trois défaites de rang, ce qui provoque la cassure du tandem Evans-Houllier. La veille d'une défaite contre Leeds, le manager anglais rend son tablier et laisse son collègue poursuivre seul à la tête des Reds. Une semaine…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant