La pousseuse du RER a été écrouée

le
0
L'adolescente de 15 ans a été mise en examen samedi pour tentative d'homicide volontaire. Le procureur d'Évry évoque un «différend d'ordre personnel» entre l'accusée et la victime.

«Un différend d'ordre personnel », selon le procureur d'Évry Gilles Charbonnier, serait à l'origine du terrible geste de l'adolescente de 15 ans qui a poussé sous un train du RER D une jeune fille de 18 ans, jeudi dernier, en gare de Yerres (Essonne). La mineure a été mise en examen samedi soir pour tentative d'homicide volontaire et écrouée à la prison de Fleury-Mérogis. Sa victime a dû être amputée des deux jambes et souffre par ailleurs de nombreuses fractures. Le procureur a déclaré dimanche au Figaro qu'elle se trouvait dans un état stable mais que son pronostic vital demeurait engagé. «Pour les médecins, chaque jour qui passe accentue ses chances de survie », a-t-il précisé.

Consciente après l'agression, elle a été soignée pendant près de deux heures sur place av...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant