"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions" (Cercle des Analystes Indépendants)

le
1

L'hypothèse d'une poursuite de la remontée des taux longs dans le monde et en zone euro ne peut être exclue. De nombreux catalyseurs pourraient contribuer à sa matérialisation, parmi lesquels :

 

  • Une nouvelle manifestation du risque politique et de gouvernance au sein de la zone euro à l'occasion des nombreuses et importantes échéances électorales d'ici les 12 prochains mois (Italie en décembre 2016, Pays-Bas en mars 2017, France en mai-juin 2017, Allemagne en septembre 2017, …)

 

  • L'anticipation par les investisseurs de la fin progressive du QE de la BCE (à ce stade, l'échéance minimale initiale de mars 2017 n'a pas été formellement reportée) sur fonds de critiques de plus en plus marquées quant aux inconvénients collatéraux croissants des achats massifs de dette publique par la BCE. A noter que, sur la seule année 2016, les achats de la BCE se seront élevés à 960 milliards d'euros (80 milliards par mois), soit environ cinq fois  le montant des déficits budgétaires à financer par les différents Etats de la zone (environ 190 milliards, soit -1,9% du PNB cumulé de l'ensemble)

 

  • La remontée prévisible de l'inflation aux Etats Unis et en Europe dans les prochains trimestres, ceteris paribus, sauf nouvel effondrement des cours des matières premières

 

  • La poursuite de la remontée, même prudente, des taux courts par la Fed

 

Si les investisseurs jugent cette hypothèse comme non totalement improbable,  ils ont deux façons de l'aborder :

 

  1. Les plus manœuvrants peuvent choisir  d'attendre que les taux commencent à effectivement remonter pour en étudier les éventuelles conséquences et, possiblement, réorienter alors la structure de leurs portefeuilles

 

  1. Les investisseurs moins manœuvrants,  que ce soit à cause de la  taille des fonds gérés et de l'emprise de leurs ordres sur le marché, ou du temps nécessaire à l'élaboration d'une simulation de qualité et à sa bonne communication en interne, avec les clients finaux ou avec leurs prescripteurs, ou encore de la planification des taux de rotation des portefeuilles – verront leur intérêt à maintenir une capacité d'analyse proactive des conséquences d'une possible remontée des taux longs sur la composition de leurs portefeuilles.

 

 

Un impact global important sur les marchés, et par secteur

 

 

A ce jour, le rating EQUITY GPS agrégé du marché mondial des actions s'élève à 6.7/10, dont 8.5 pour l'Asie, 7.9 pour l'Europe, 4.7 pour les Etats Unis et 1.6 pour l'Afrique du Sud. 

"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions"
"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions" (Cercle des Analystes Indépendants)

 

Mais un scenario de hausse des taux longs uniforme de 50 points de base abaisserait le rating EQUITY GPS du marché mondial à 2.6/10, dont 1.4 pour l'Amérique, 3.4 pour l'Asie-Pacifique, et 4.1 pour l'Europe.

"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions"
"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions" (Cercle des Analystes Indépendants)

 

En Europe, seuls 9 secteurs sur 68(1) garderaient un rating EQUITY GPS supérieur à 7,5/10 dans l'hypothèse d'une hausse des taux longs de 100 bps : 

"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions"
"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions" (Cercle des Analystes Indépendants)

En revanche, dans le même scénario, dix-neuf secteurs sur soixante-huit verraient leur rating EQUITY GPS s'afficher à des niveaux inférieurs à 2,5/10 : 

"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions"
"La poursuite de la hausse des taux longs pourrait avoir un effet négatif sur les marchés actions" (Cercle des Analystes Indépendants)

 

Il nous semble raisonnable d'anticiper que, dans le scenario considéré, on puisse assister à une accélération de la rotation sectorielle déjà perceptible sur les marchés. Son ampleur pourrait être telle qu'il nous paraîtrait sain de prendre le temps de la simuler et d'anticiper de façon détaillée sa survenance éventuelle, pour les investisseurs dont le processus d'investissement le permettrait. 

 

Gilles BAZY-SIRE

Equity GPS

Société de recherche indépendante, EQUITY GPS est également Conseil en Investissements Financiers,  n°ORIAS 13005320,  adhérant à l'ACIFTE,  association agréée par l'AMF,  et membre du Cercle des Analystes Indépendants. Outil d’aide à la décision en investissements actions rationnel, innovant et performant. Réapprécie chaque jour le potentiel de performance de près de 6 000 sociétés cotées représentant 85% de la capitalisation boursière mondiale. Fondements académiques et pragmatiques reconnus (marchés inefficients, finance comportementale, value investing). Méthodologie objective et quantifiée, dénuée de biais. Processus quotidien exploitant une quantité considérable d’informations financières fondamentales ou macro-économiques unitaires (>250 millions) pour produire (via des dizaines de milliards de calculs unitaires) puis restituer ergonomiquement chaque matin des ratings EQUITY GPS synthétiques, personnalisables,  par valeur, industrie, secteur, région, pays,  capitalisation boursière, niveau de volatilité, ou par thème.  

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 il y a un mois

    Encore un qui a inventé la poudre !