La posture gaullienne du candidat Bayrou

le
0
Le président du MoDem a officialisé son entrée dans la course à l'Élysée et prône «un choc salutaire».

Le sigle du MoDem a disparu. Pour l'annonce officielle de sa candidature à l'Élysée, François Bayrou, strict dans un costume gris, a choisi comme décor un fond bleu-blanc-orange, non sans rappeler les couleurs du drapeau tricolore. «Je me présente devant vous en homme libre» auront été ses premiers mots. Le ton se veut grave, et, selon son entourage, le chef centriste serait apaisé. «Ces années de batailles pour gagner son indépendance sont maintenant derrière lui. Aujourd'hui, François Bayrou peut apparaître comme un président impartial pour redresser le pays», veut croire sa directrice de campagne, l'eurodéputée Marielle de Sarnez.

En fait, l'ancien troisième homme de 2007 attendait ce moment depuis cinq ans. Le moment est venu. Mercredi, il a beaucoup été question de la France. D'une France citée dans presque chacune des phrases de son adresse aux Français. François Bayrou, qui, dans les années 1970, avait pourtant débuté sa carrière dans un centre ant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant