La Poste : vers une forte hausse du prix du timbre

le
23
La Poste : vers une forte hausse du prix du timbre
La Poste : vers une forte hausse du prix du timbre

La décision ne devrait intervenir qu'au mois de juillet : le prix du timbre pourrait fortement augmenter dès le 1er janvier prochain. Selon Les Echos, le conseil d'administration de la Poste a demandé à l'autorité de régulation des télécommunication (ARCEP) de fixer à 3,5% en plus de l'inflation le plafond d'augmentation annuelle des tarifs postaux pour les quatre années à venir. Cette prévision de hausse interviendrait après celle de 3% en moyenne intervenu au 1er janvier 2014. Actuellement, les coûts d'envoi de la lettre prioritaire (timbre rouge) est de 0,66 euros, de 0,61 euros pour le timbre écologique (vert).

Selon le quotidien économique, la direction de la poste justifie ces nouvelles revalorisations par le déclin du courrier, plus prononcé que prévu. Le nombre de lettre prioritaires (timbre rouge) a chuté de 24 % entre 2012 et 2013, soit 600 millions de lettres à acheminer en moins. Un argument qui est déjà développé depuis plusieurs années en raison de la montée en puissance du courrier électronique. «Ces modifications tarifaires sont une nécessité pour préserver un haut niveau de qualité de service universel», précisait l'an passé la Poste, affirmant que «la hausse du prix du timbre n'aura un impact limité sur les ménages : environ un euro par an et par ménage qui envoie en moyenne cinquante lettres par an pour un budget moyen de 30 euros».

En réalité, le plan stratégique de la Poste, baptisé «Conquérir l'avenir» à l'horizon 2020, que le conseil d'administration étudie ce jeudi, mise sur d'autres services pour progresser. La Poste prévoit que son chiffre d'affaires ( 22 milliards en 2013) devrait croître de 3,5 milliards d'euros d'ici à 2020. Les résultats seraient, eux, tirés par la Banque Postale dont le résultat d'exploitation doit passer de 727 millions en 2013 à près de 1,5 milliard en 2020. L'encours de crédits passerait notamment la barre des 100 milliards en 2020. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M601364 le jeudi 26 juin 2014 à 08:34

    Avec le gel des retraites comment faire pour payer !!!!!!!!!!

  • fbordach le mercredi 25 juin 2014 à 23:07

    Bienvenue au kolkhoze! C'est le changement, à moins que ce soit la faute à Sarkozy? Ce pays est foutu...

  • M2941863 le mercredi 25 juin 2014 à 17:34

    Faites comme moi et recevez tout par internet, ainsi c'est écolo plus de papiers inutiles, plus sure et plus rapide aussi, factures internet et paiement internet, c'est parfait! N'oubliez pas que pour les voleurs la boite à lettres et le symbole même du "on peut cambrioler", y a personne" donc papiers et autres pub inutiles

  • M940878 le mercredi 25 juin 2014 à 12:17

    si il y a moins de courrier à distribuer il faut supprimer les emplois devenus inutiles

  • frk987 le mercredi 25 juin 2014 à 11:26

    Mais c'est bien ce qui se passe, vous avez du courrier les jours inter-ponts ???, vous avez du courrier les mercredis ??????? les samedis ????? , ben moi pas, et pourtant j'habite au centre d'une grande ville !!!!!!!

  • nebraska le mercredi 25 juin 2014 à 11:21

    frk987 - d'où l'existence du tarif "lent" permettant de diviser par 2 les déplacement du facteur.

  • frk987 le mercredi 25 juin 2014 à 11:08

    Toujours pour Nebraska : j'imagine que vous ne vivez pas en zone de montagnes, je connais un facteur rural qui péte les plombs à juste titre, l'hiver 20 km aller-retour sur routes à se tuer pour porter le dauphine prétendu libéré depuis 1945. Alors certes, pour compenser la perte le timbre peut être augmenté de 1000%.

  • frk987 le mercredi 25 juin 2014 à 11:02

    Nous ne sommes plus dans une logique de service public, mais de logique économique. Que les enfants d'un paysan soient véhiculés gratuitement à l'école, c'est normal, mais que le même paysan reçoive le journal local au tarif basique c'est SCANDALEUX. Et encore, j'ajouterais que pour le paysan, c'est normal, mais pour l'ex citadin qui choisit de vivre en zone rurale ce n'est plus du service public mais de l'abus.

  • frk987 le mercredi 25 juin 2014 à 10:59

    Pour Nebraska : trois tarifs, un tarif pour retrait en boite postale, un tarif pour livraison à domicile en ville, et un super tarif pour le gus qui habite à 20 km du bureau de poste et qui bien sûr s'abonne au journal local.

  • nebraska le mercredi 25 juin 2014 à 10:49

    frk987 - je ne me vois pas passer 3H00 pour accéder à ma boite postale dans un bureau de poste. Quand tu vois déjà le monde qui s'y pointe pour retirer 50€ directement au guichet. Moins j'y vais mieux je me porte. Par ailleurs, pourquoi les habitants des petits villages n'auraient-ils pas le même services que ceux habitants les grandes villes ? C'est cela aussi le service public.