La Poste se lance dans la livraison de produits alimentaires frais

le
3
La Poste s'engage à garantir la traçabilité du produit et le respect de la chaîne du froid, grâce à des puces permettant de contrôler la température en permanence. (AFP PHOTO ERIC PIERMONT)
La Poste s'engage à garantir la traçabilité du produit et le respect de la chaîne du froid, grâce à des puces permettant de contrôler la température en permanence. (AFP PHOTO ERIC PIERMONT)

(AFP) - La Poste a annoncé jeudi qu'elle se lançait dans la livraison de produits alimentaires sous température dirigée, frais et surgelés, s'engageant à respecter la chaîne du froid.

Baptisé Chronofresh, ce nouveau service de Chronopost promet de livrer des produits alimentaires secs, frais et surgelés aux commerçants et particuliers, contre signature, le lendemain avant 13H00 ou éventuellement --à partir de février 2016-- sur rendez-vous le soir-même en Ile-de-France et dans huit grandes villes de province.

"Ce sont les mêmes tournées qui livrent les colis classiques qui vont livrer les colis sous température dirigée", a relevé Martin Piechowski, le PDG de Chronopost (filiale à 100% de La Poste), lors d'un conférence de presse.

"Ca va nous permettre de bouleverser la livraison du colis alimentaire puisque nous mutualisons la phase la plus coûteuse, le dernier kilomètre" avant d'arriver au destinataire, a-t-il ajouté.  

Concrètement, les produits frais ou surgelés --jusqu'à 30 kg-- sont transportés dans des coffrets isothermes.

Le nouveau service "coûte moins cher que ce que les transporteurs classiques proposent aujourd'hui. (...) Pour trois côtes de boeuf, 4 kg, ça va coûter 20 euros", selon le responsable.

La Poste s'engage à garantir la traçabilité du produit et le respect de la chaîne du froid, grâce à des puces permettant de contrôler la température en permanence. 

Si la commercialisation de ce nouveau service a déjà commencé, sa généralisation à tout le territoire va prendre plusieurs mois.

"Aujourd'hui, nous couvrons la moitié du territoire, soit 70% de l'économie française. En septembre 2016, l'ensemble du territoire va être couvert, sans limite, au départ de partout vers partout", a précisé à l'AFP Martin Piechowski.  

L'objectif est de drainer un tiers du marché français, pour atteindre un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2020, selon lui.

La Poste a prévu d'investir 20 millions d'euros d'ici 2020 pour installer une plate-forme centrale à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), doter les 80 agences Chronopost de deux chambres froides --à -18°C pour le surgelé et 0/4°C pour le frais--, se doter d'une flotte de véhicules réfrigérés, mettre sur pied une cellule de surveillance des opérations et un service clients, etc.

Selon une étude de Chronopost, le transport de produits alimentaires pesait 21,4 milliards d'euros en 2014, 35% de ce marché étant réalisé sous température dirigée. Or, les producteurs et grossistes font à 70% appels à des prestataires extérieurs pour le transports de leur produits frais et surgelés.

Porté par l'essor du commerce électronique, le marché du transport de colis est en croissance régulière, tandis que le volume du courrier traditionnel recule d'environ 6% par an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cresus57 le jeudi 5 nov 2015 à 14:02

    on peut encore citer les "remis contre signature" déposés dans la boîte, le "facteur colis" qui se contente d'un avis de passage sans sonner (nous étions là, constaté souvent), les remplaçants totalement nuls (je reçois du courrier de personnes qui n'habitent même pas dans mon quartier et ont un nom différent, mes voisins reçoivent mon courrier...)

  • cresus57 le jeudi 5 nov 2015 à 13:58

    ... Par ailleurs une lettre envoyée dans le même département a mis 10 jours ! La Poste se lance dans la "poly-incompétence"

  • cresus57 le jeudi 5 nov 2015 à 13:57

    La Poste continue sa diversification alors qu'elle n'est pas capable d'assurer correctement les services existant. Les différents services et produits ne sont pas bien connus par les employés. Récemment j'ai dû insister pour obtenir des lettres suivis, l'employé voulait me donner de simples "PàP" et j'ai pu constater que les formats et tarifs ont encore changé (plus de 250 g, mais 100, 150, 300 g avec parfois des enveloppes cartonnées ???)