La Poste italienne privatisée début 2015-ht fonctionnaire

le
0

(Actualisé avec du contexte) MILAN, 18 septembre (Reuters) - Le gouvernement italien privatisera la Poste au début de 2015, a déclaré jeudi un haut responsable du Trésor, alors que l'objectif initial était de le faire avant la fin de cette année. "L'Italie entend privatiser quelques grandes sociétés comme la Poste et Ferrovie Italiane", a dit Fabrizio Pagani, directeur de cabinet du ministre des Finances, Pier Carlo Padoan. "La privatisation de la Poste ne se produira pas cette année car nous avons à régler certaines questions réglementaires mais elle est prévue pour le début de l'an prochain". Rome a approuvé voici quelques mois la cession d'une participation minoritaire dans les services postaux, espérant ainsi lever plus de quatre milliards d'euros d'ici la fin de l'année. Mais l'opération a été repoussée pour mieux préparer une introduction en Bourse de Milan. Fabrizio Pagani a ajouté que le gouvernement songeait également à céder des actifs dans des sociétés de services aux collectivités locales et dans l'immobilier. De nombreuses collectivités locales italiennes détiennent d'importantes participations, si ce n'est la totalité du capital, dans des compagnies d'eau, de gaz ou d'électricité. Le Trésor italien, seul propriétaire de la Poste, les presse de vendre ou de fusionner ces sociétés de petite taille pour les rendre plus efficaces et plus rentables. Le Trésor espérait initialement lever chaque année jusqu'en 2016 autour de 11 milliards d'euros, soit l'équivalent de 7% du PIB, grâce aux privatisations, mais des marchés financiers devenus encore plus volatils cet été et la nécessité de préparer certaines entités publiques à l'aventure boursière a repoussé plusieurs des cessions les plus importantes. En conséquence, les recettes de privatisation ont jusqu'à présent été pratiquement nulles. (Francesca Landini, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux