La Poste confrontée à une mutation profonde

le
0
L'un des principaux défi du groupe public est de gérer l'effondrement irrémédiable de son c?ur de métier, le courrier.

C'est un sacré chantier que celui qui attend le successeur de Jean-Paul Bailly. Car La Poste vit une mutation comme peu d'entreprises en connaissent. Pas facile, s'agissant d'une entreprise publique, ex-administration des PTT, qui emploie des bataillons de facteurs et guichetiers (268.000 salariés au total).

Le premier défi de La Poste, c'est bien sûr de gérer l'effondrement irrémédiable de son c½ur de métier, le courrier. Internet, le mobile et la dématérialisation au sens large laminent les bonnes vieilles lettres postales. «La règle désormais, c'est PIB moins 6 %», a expliqué mercredi Jean-Paul Bailly pour quantifier le recul annuel des volumes de courrier. Et encore l'année 2012 a-t-elle été dopée par les envois électoraux en tous genres! Autant dire que l'entreprise est condamnée à réinventer profondément son modèle. Un travail...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant