La popularité de Manuel Valls en chute libre après l'affaire Dieudonné

le
5

Le ministre de l'Intérieur enregistre une baisse de sa cote dans deux sondages consécutifs. Son offensive médiatique contre l'humoriste controversé n'a pas été du goût de tous.

Il reste le ministre le plus apprécié du gouvernement, mais son image a été sérieusement écornée par la polémique autour de Dieudonné. Dans deux sondages consécutifs, Manuel Valls enregistre une baisse de popularité inédite depuis son entrée au gouvernement. Dans le baromètre Ipsos pour Le Point*, le ministre de l'Intérieur recule de six points, à 53 % de bonnes opinions, l'une des plus fortes chutes du mois. Même dynamique négative dans l'enquête de YouGov pour le Huffington Post et iTélé**, publiée ce jeudi: Manuel Valls y perd 7 points d'opinions positives, tandis que sa cote de mauvaises opinions grimpe de 6 points.

Ces deux enquêtes ont été réalisées à partir du 10 janvier, trois jours après la publication de la circulaire du ministère de l'Intérieur sur l'interdiction des s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le lundi 20 jan 2014 à 09:43

    walls est marié avec une violoniste, et il nous joue de la flute.C'est vraiment incroyable qu'il y ait encore autant de crétins aprés hollande qui croient en cet enfumeur.

  • RVM21 le vendredi 17 jan 2014 à 14:45

    Walse lente aussi nul due tous ces sot.cialos

  • gnapi le vendredi 17 jan 2014 à 14:43

    Où est le partage des pouvoirs ? l'exécutif commande au judiciaire et au législatif. Sans parler de la presse - appelée parfois 4e pouvoir - qui choisi soigneusement ses sujets et commentaires.C'est une interprétation du pouvoir en limite de l'esprit démocratique que l'on voit là.

  • mlaure13 le jeudi 16 jan 2014 à 19:34

    Il fallait sans doute faire qq chose...mais, faire prendre la décision par un unique juge et partie...n'était pas la meilleur solution ?!!!...

  • LeRaleur le jeudi 16 jan 2014 à 15:24

    Z'ont mis le temps pour comprendre que Valls n'est que de l'enfumage.