La popularité de Dilma Rousseff s'effondre

le
0
Le gouvernement a perdu la moitié de ses supporteurs depuis le début du mouvement de contestation social voici plus d'un mois au Brésil.

La fronde sociale qui secoue le Brésil depuis trois semaines continue de laisser perplexes analystes et hommes politiques. Après avoir surpris par sa jeunesse, sa force et son expansion, c'est désormais la rapidité avec laquelle elle affecte les opinions politiques qui intrigue.

Début juin, le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff était jugé «bon» ou «excellent» par 57% de la population, selon l'institut de sondages Datafolha. Cette proportion est tombée à 30% à la fin du mois, soit une chute de 27 points en trois semaines. Il faut remonter à mars 1990, quand le président Fernando Collor mit en place un plan congelant tous les avoirs bancaires, pour retrouver un effondrement similaire.

À quinze mois de l'élection présidentielle, ce sondage change la donne. Alors que la réélection de Dilma Rousseff semblait...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant