La Polynésie préfère le tourisme vert aux vahinés pour séduire

le
3

Le gouvernement local espère attirer 500.000 visiteurs annuels en 2020. Aujourd'hui, il en est encore loin et lance un campagne de communication en misant sur des atouts méconnus.

Bora Bora, Tahiti, leurs lagons idylliques et charmantes vahinés font moins rêver. Et cela ne date pas d'hier. Sous les effets cumulés des attentats du 11 septembre 2001 et de la crise de 2008, Américains et Européens sont de moins en moins nombreux à choisir les archipels de Polynésie française comme destination de vacances. Elle qui séduisait encore 260.000 touristes en 2000 a vu ses visiteurs chuter à 160.000 en 2011, puis remonter à 183.000 en 2015, selon le groupement d'intérêt économique Tahiti Tourisme. Mais la nouvelle vague d'attentats terroristes qui, après Paris, s'étend, risque de compromettre ce rebond. D'autant plus que les billets d'avion restent très chers, concurrencés par des destinations plus proches dont les prix baissent. D'autres îles - Cook ou Fidji - lui font aussi de l'ombre.

Alors, pour atteindre l'objectif, fixé par le ministre polynésien du Tourisme, de 500.000 visiteurs annuels en 2020, la Polynésie a décidé de muscler ses infrastructures et de diversifier sa communication touristique.

Le gouvernement local mise sur la construction d'un complexe hôtelier de 3.000 chambres sur la côte Ouest de Tahiti, qui doublera la capacité hôtelière. Pour inciter les touristes à redécouvrir la Polynésie, une campagne internationale mettra l'accent sur des atouts méconnus: la culture, l'artisanat et les intérieurs verdoyants d'îles jusqu'ici plus courues pour leurs plages et fonds marins que pour leurs chemins de randonnée.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M211503 le lundi 25 jan 2016 à 11:07

    Selon moi ,les seules activités qui justifient un voyage en Polynésie vu le prix et le service sont la plongée (magnifique aux Tuamotus )pas mal à Tahiti,et le surf :belles vagues de récifs,la randonnée oui mais aux Marquises (avec guide car aucune indication ).si vous aimez le folklore et les traditions le meilleur moment est le Heiva en juillet sinon pas grand chose.

  • sibile le lundi 25 jan 2016 à 09:18

    la clientèle féminine n'est pas tellement interessée par les vahinés

  • marcsim5 le lundi 25 jan 2016 à 09:04

    va falloir arrêter de prendre le lagon pour une poubelle? zut!