La Pologne va redéployer son armée vers sa frontière orientale

le
0

VARSOVIE, 28 octobre (Reuters) - La Pologne va renforcer sa présence militaire à sa frontière orientale dans le cadre d'un vaste projet étalé sur plusieurs années et décidé en raison de la crise en Ukraine, a annoncé mardi le ministre polonais de la Défense. "Nous voulons renforcer nos unités dans l'est de la Pologne", a déclaré Tomasz Siemoniak à l'antenne de la radio publique. "C'est un projet qui va être étalé sur un certain nombre d'années. Il produira ses premiers effets en 2017. Il y aura toute une série d'initiatives concernant nos unités dans l'Est. Il y aura aussi des investissements dans les infrastructures", a-t-il ajouté, en refusant de préciser l'ampleur des redéploiements prévus. La Pologne partage à l'est de son territoire des frontières avec l'enclave russe de Kaliningrad, avec la Biélorussie, alliée de Moscou, et avec l'Ukraine. "Il est évident que (ce projet) a un lien avec ce qui se passe en Ukraine", a déclaré Tomasz Siemoniak. "Cela fait partie de l'analyse des conclusions à tirer de cette crise." A l'instar des Etats-Unis et des autres pays de l'Union européenne, la Pologne accuse la Russie de soutenir les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine après avoir annexé la Crimée en mars. Inquiète à l'idée de devenir à son tour la cible d'éventuelles ambitions territoriales de la Russie, elle a demandé à ses alliés au sein de l'Otan d'établir une présence militaire permanente sur son territoire. Les autres membres de l'Alliance atlantique ont refusé, pour des raisons de coût et afin de ne pas braquer la Russie. L'Otan envisage néanmoins d'installer le siège de sa nouvelle force de réaction rapide à Szczecin, dans l'ouest de la Pologne. (Adrian Krajewski; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant