La Pologne pourrait repêcher Lockheed pour ses missiles-source

le
1

VARSOVIE, 5 février (Reuters) - La Pologne pourrait revenir sur sa décision d'écarter le système MEADS de l'américain Lockheed Martin LMT.N pour un contrat de missiles de cinq milliards de dollars, a déclaré jeudi une source au sein du ministère polonais de la Défense. Lockheed avait été écarté l'an dernier, ne laissant en lice que deux candidats, l'américain Raytheon RTN.N et un consortium composé de l'européen MBDA et du français Thales TCFP.PA . Un retour dans la course de Lockheed serait envisageable si l'Allemagne décidait de choisir le système MEADS, a précisé la source. La Pologne veut en effet que tous les systèmes proposés soient opérationnels et employés par un autre pays membre de l'Otan. Berlin hésite entre moderniser son arsenal actuel, basé sur le Patriot de Raytheon, et se tourner vers le système MEADS. MEADS et Raytheon n'ont pas réagi aux sollicitations de commentaires dans l'immédiat. MBDA s'est refusé à tout commentaire. (Wiktor Szary, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 5 fév 2015 à 20:57

    Les Polonais sont pro-OTAN et nous ont déjà fait le coup avec les avions (colère de Chirac).