La Pologne croit toujours au gaz de schiste

le
0

(Commodesk) Le gouvernement polonais n'est pas échaudé par les corrections à la baisse des estimations de réserves de gaz de schiste dans le pays. Le ministre des Finances a annoncé le week-end dernier que les investissements dans ce secteur s'élèveraient à 5 milliards de zlotys (12,2 milliards d'euros) d'ici à 2020, dans le cadre d'un vaste plan de relance.

Au printemps dernier, l'Institut polonais de géologie (PIG) a évalué le potentiel du pays à 1.920 milliards de mètres cubes, contre 5.300 selon les prévisions du département américain de l'Energie datant de 2011.

Les autorités polonaises souhaitent mettre les gisements en production rapidement. L'objectif de la Pologne est d'être indépendante pour ses besoins intérieurs en 2022, lorsque les contrats d'importation de gaz avec la Russie se termineront. Elle souhaite disposer alors de stocks conséquents à cette date, ce qui nécessite une production à pleines capacités dès la fin de l'actuelle décennie. Les premières mises en production des gisements non conventionnels sont prévues pour 2015.

Déçu par les résultats décevants de ses forages, Exxon Mobil a décidé en juin dernier de quitter la Pologne. Au contraire, Total a indiqué ce week-end qu'il continuait les forages exploratoires sur ses gisements.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant