La Pologne confrontée à son histoire

le
0
Un film évoquant le pogrom de Jedwabne, commis en 1941, vient de sortir sur les écrans polonais, relançant un douloureux travail de mémoire.

Vingt-trois ans après la chute du communisme, la Pologne n'en finit pas de déterrer les tabous historiques occultés pendant plusieurs décennies par la pensée unique de l'ère soviétique. Le cinéma a pris sa part dans cette recherche archéologique. Qu'il s'agisse des crimes orchestrés par Staline (Katyn d'Andrzej Wajda), du génocide perpétré par les nazis (Sous la ville d'Agniezska Holland) ou bien encore des atrocités commises par les Polonais eux-mêmes. Le cinéaste Wladyslaw Pasikowski vient ainsi de relancer un débat brûlant avec «Poklosie» (La glanure), qui évoque l'une des pages noires des relations judéo-polonaises. Le film retrace le massacre de Jedwabne, un village du nord-est de la Pologne, où plusieurs centaines de juifs furent brûlés vifs par leurs voisins polonais en 1941.

«Nous avons...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant