La Pologne a-t-elle fait la paix avec les Allemands ?

le
0
La Pologne a-t-elle fait la paix avec les Allemands ?
La Pologne a-t-elle fait la paix avec les Allemands ?

Alors que les deux pays, longtemps ennemis, célèbrent en ce mois de juin 2016 les 25 ans du traité de bon voisinage, l'Allemagne et la Pologne se retrouvent pour un match de foot à la portée plus que symbolique. Surtout pour la Reprezentacja.

11 octobre 2014. 22h45. L'heure est à la fête à Varsovie. Au sein même du stade national comme devant les écrans géants installés pour l'occasion en centre-ville, on s'embrasse et on se congratule. Ailleurs dans le pays, l'euphorie est également de mise. Pourtant, ce soir-là, la Pologne n'a rien gagné de spécial, juste un match de foot. Un match de qualifs à l'Euro 2016, que Lewandowski et compagnie étaient quasiment sûrs de disputer, passage à 24 équipes oblige. Oui mais voilà, ce soir, la Reprezentacja n'a pas battu n'importe quelle équipe. C'est l'Allemagne, championne du monde quelques mois auparavant, qui est venue se casser la gueule sur les rives de la Vistule.

Youtube

Alors, les Polonais ont bien le droit de célébrer comme il se doit d'avoir mis les Weltmeister à terre. Surtout lorsque ces derniers sont allemands. Car il ne faut pas se méprendre, si la Pologne célèbre cette victoire comme si elle avait gagné la Coupe du monde, c'est avant tout parce que les adversaires du soir avaient le visage de l'ennemi héréditaire. Celui qui a plusieurs fois pris le pays pour un vulgaire champ de patates.


Pour la première fois de son histoire, en ce 11 octobre 2014, la Pologne peut se targuer d'avoir battu les Allemands sur un terrain de foot. Mais la symbolique est hautement plus importante. " Ce soir, nous avons écrit une page d'histoire ", avait lancé Robert Lewandowski après le match. Les relations entre les deux pays ont beau s'être apaisées depuis quelques décennies, l'Allemagne ne sera jamais un ami comme les autres de l'autre côté de la frontière.

Un nouveau respect


Alors que le souvenir de la guerre s'estompe, l'opinion populaire polonaise est de moins en moins hostile aux Allemands qui font preuve de beaucoup plus de remords que les Russes lorsqu'il s'agit d'évoquer les questions qui fâchent. Depuis la politique d'ouverture à l'Est prônée dans les années 60-70 par le chancelier Willy Brandt, les deux pays ont vu leurs liens se resserrer. Selon une étude menée par l'Institut des Affaires publiques allemand, et publiée…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com