La pollution d'Asie se retrouve en Amérique du Nord

le
0
La moitié de la pollution atmosphérique américaine proviendrait d'Asie
La moitié de la pollution atmosphérique américaine proviendrait d'Asie
L'air américain se retrouve infesté par des polluants venus tout droit? d'Asie.

Une étude publiée jeudi dernier révèle que la moitié des particules polluantes d'aérosols des États-Unis et du Canada proviennent du continent asiatique. Si la plupart des particules sont d'origine naturelle et fatalement non-imputable à la consommation d'énergies fossiles, les particules et autres poussières qui ont traversé l'Océan Pacifique n'en demeureraient pas moins en grande partie responsables du réchauffement climatique aux Etats-Unis, entraînant par corrélation un temps sec et donc les incendies dévastateurs auxquels la population américaine a pu assister récemment.
C'est aussi le début d'un cercle vicieux, le climat de plus en plus aride entraînant la désertification de certains milieux devenus plus propices à des émissions de poussières qui stagnent dans l'air. Et rendant insuffisants les efforts déjà relatifs consentis par l'Oncle Sam pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre .

Une pollution atmosphérique asiatique qui concerne tous les pays
Selon cette étude, réalisée par des chercheurs de l'Université du Maryland (États-Unis), de la NASA et de l'Association américaine des centres de recherche universitaires sur l'espace, la pollution ne concernerait donc pas « seulement » les pays qui en sont à l'origine. Les particules polluantes venues tout droit d'Asie pourraient en outre démontrer leur nocivité en absorbant
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant