La pollution au mercure toucherait de dix à quinze millions de personnes dans le monde

le
0
La pollution au mercure peut avoir un impact sur le développement de l'enfant in utero et à un âge précoce
La pollution au mercure peut avoir un impact sur le développement de l'enfant in utero et à un âge précoce
De quoi justifier l'instauration d'une législation limitant son utilisation...

Évoquée le mois dernier dans ces colonnes à l'occasion de la publication d'une étude internationale sur la contamination de poissons et autres fruits de mer qui finissent ensuite dans nos assiettes, la pollution au mercure, qui a plus que doublé depuis un siècle à cause des activités anthropiques, est une menace très sérieuse pour l'Homme et pour l'environnement. Bien moins médiatisée que la pollution aux particules fines ou que la hausse perpétuelle des rejets de gaz à effet de serre, elle concerne toutefois des millions de personnes partout dans le monde.

Conscients des dégâts, les membres du Comité de négociation intergouvernemental sur le mercure, réuni depuis dimanche et jusqu'à vendredi à Genève (Suisse), discutent d'un accord international contraignant pour réduire le recours à cet élément chimique que l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a classé comme « extrêmement préoccupant » pour la santé humaine et qui est rejeté en grandes quantités dans l'environnement par les industries, « notamment lors de l'extraction de l'or et de la combustion au charbon », soulignent nos confrères du site Internet de 20 Minutes. De fait, des populations entières ? de dix à quinze millions de personnes, dont trois millions de femmes et d'enfants si l'on en croit les travaux du PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement) ? sont aujourd'hui d
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant